Tre giorni a Milano

Adriano Celentano – Il ragazzo della Via Gluck

Pour ceux et celles qui arriveraient nouvellement sur mon blog, je dois vous dire une chose: J’aime l’Italie ! Alors installez vous confortablement avec thé et biscuits car je vais être dithyrambique 😉

Cet amour n’est pas nouveau et s’est renforcé avec les années. Je m’y rend – où on m’y emmène – depuis que j’ai six mois. Tantôt dans la campagne piémontaise, tantôt dans ses bourgs charmants. L’Italie est un pays vivant. Et ce qui s’y passe en termes de tremblements de terre m’attriste beaucoup. Il y a tellement de beauté, tant dans les paysages, que dans les monuments, la nourriture et les gens, que de les voir si détruits et malheureux me mine. Les italiens sont proches de leur patrimoine même si les villes n’ont pas toujours les moyens de rénover et améliorer. Même à Milano les endroits dits « touristiques » sont animés par les italiens qui vivent là. Dans les cafés, les trattorie, les magasins.

D’aucuns diront que Milano est laide car, c’est un fait, c’est l’anarchie. Les bâtiments alternent entre constructions des XVIème, XVIIème, XIXème siècles et constructions d’après guerre, années 50-60, des mastodontes de béton. Y conduire relève du parcours du combattant, la circulation aussi est anarchique, entre Viale/Corso/Vie et Contrade, on peut s’y perdre. En plus, les italiens ont la fâcheuse et dangereuse tendance de téléphoner au volant, ce qui crée tout un tas de ralentissements et accidents. Mais une fois que l’on a compris ça, il suffit d’éviter les heures de pointe et les grandes artères et surtout de s’imposer et ne pas se laisser rouler dessus. Mais personnellement j’aime conduire à Milano car je peux admirer au passage les décors aussi variés que surprenants.

Milano façades Milano façades 7 Milano façades 6 Milano façades 5 Milano façades 4 Milano façades 2 Milano façade 3 Milano corso venezia

Durant ce court séjour – 2ème fois que je me rend à Milan – j’ai eu le plaisir de profiter de deux expositions majeures. La 1ère, Real Bodiesa fait polémique un grand nombre de fois mais s’est affirmée comme une grande première pour la science et l’art. Je ne vous cache pas que j’ai été plutôt choquée et gênée de voir ces vrais corps morts et pourtant si présents. On voit leurs muscles, leurs tendons, leurs viscères, c’en est déconcertant. Néanmoins, malgré son caractère très cru, cette exposition était pleine de poésie.

IMG_8870 Milano Palazzo Reale

Autre exposition pleine de poésie, celle retraçant les oeuvres des célèbres silographes japonais Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Une précision sans pareille et des couleurs éclatantes, voilà ce que j’ai retenu de l’esthétique de ces trois artistes, des génies dans l’art de représenter la vie quotidienne dans des paysages toujours plus beaux. Leur « Monde fluctuant » est une vraie merveille de technique et d’émotions. Je suis d’ailleurs repartie avec quatre reproductions de leurs oeuvres que je vais vite afficher dans mon appartement.

La suite des visites a été plus légère entre magasins, Galleria Vittorio Emmanuele et Navigli.

Milano piazza del Duomo Milano galeria 2 Milano galleria 1

Milano duomo 2 Milano Duomo 4 Milano duomo

Milano Navigli Milano Navigli 8 Milano Navigli 6 Milano Navigli 5 Milano Navigli 3 Milano Navigli 2

Une autre visite qui m’a encore époustouflée, la Chiesa di San Maurizio, une « petite Chapelle Sixtine » comme l’appellent les milanais. Et en effet, les fresques y sont somptueuses et sans pareille, on y raconte toute l’histoire de l’ancien Testament, dans un décor qui n’a rien a envier à nos plus belles cathédrales.

Milano Università Milano Chiesa 1 Milano Chiesa 2 Milano Chiesa 3

J’ai vraiment passé trois fantastiques jours à Milan dans cette ville que j’adore. Je n’attendrai pas trois ans pour y retourner c’est une certitude.

J’espère vraiment que cet article fleuve vous aura plu !

Mille baisers lyonnais,

Signature-grandes-assumees

5 commentaires

  1. argone a dit:

    J’y suis allée l’an dernier et je n’ai pas trop aimé par rapport à d’autres coins d’Italie, bien plus chaleureux à mon goût. Mais je te rejoins pour le toit du Duomo et l’église San Maurizio, qui sont magnifiques ! Le cimetière monumental est aussi une perle …

    30 octobre 2016
    Répondre
    • jadelpf a dit:

      Je comprends tout à fait ton point de vue ! Merci pour le partage :) Après comme je le disais, j’adore la campagne qui est mille fois plus chaleureuse c’est sûr. En termes de villes, c’est vrai que je préfère Milan à Florence ou Sienne ou même Venise car il y a autre chose que le côté touristique et c’est ça qui me plait ! 😉
      Mille baisers lyonnais,
      Jade

      30 octobre 2016
      Répondre
  2. Carla a dit:

    Je suis italienne et je suis assez d’accord avec vous : il y a d’autres coins en Italie bien plus chaleureux mais Milan ça reste une très belle ville !
    très belles les photos : bravissima !
    Carla

    19 janvier 2017
    Répondre
    • jadelpf a dit:

      Merci beaucoup pour votre commentaire Carla.
      Je rêve d’aller dans le sud de l’Italie dont on m’a vanté la beauté et la chaleur ! J’espère y aller bientôt, en attendant je retourne souvent à mes premières amours : le Piémont ?
      Mille baisers lyonnais,
      Jade

      19 janvier 2017
      Répondre
  3. […] mon dernier voyage à Milan (à voir ou à revoir ici), je lorgne sur les T-shirts Kenzo. Je les avais repérés pour la première fois dans le magasin […]

    14 mai 2017
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

septembre

juillet

avril

février

décembre

novembre

octobre

juillet

mai

février

décembre

octobre

septembre

avril