PARIS #2

Dans cet article dédié à Paris j’ai eu envie de parler de mes sorties parisiennes. Entre restaurants et expositions. 

Yelle – Un Million

(pardonnez moi d’avance pour la qualité médiocres des photos mais elles viennent tout de mon téléphone)

  1. Les cafés

Paris ne serait rien sans ses cafés, accueillants, chaleureux et tellement typiques. Lors de mes errances solitaires à Montmartre j’ai pu m’installer dans un café absolument charmant prêt de l’arrêt de métro Abbesses, à l’angle de la rue Durantin et de la rue Ravignan. Je suis montée jusqu’au Sacré Cœur par cette même rue avec une envie de m’arrêter prendre un petit déjeuner en redescendant. Il s’agit d’un petit café de quartier où les gens se connaissent et se retrouvent pour discuter. On y voit la fraicheur et la joie de vivre du quartier – rien que ça ! ndlr. Le barrista de ce joli lieu était en plus super sympa et agréable ! ça fait plaisir de voir que les préjugés sur Paris ne sont pas toujours vérifiables !

thumb_IMG_1948_1024

Autre petit café ou plutôt salon de thé où j’ai pu aller goûter dans le quartier latin. Il s’appelle Sugarplum et il se situe rue du Cardinal Lemoine dans le 5ème arrondissement. On y a bu un thé sur une grande table avec plein d’autres personnes et c’était chouette. Les thés étaient bios, ce qui n’est pas pour me déplaire. On peut sans problème y demander un refill.

J’ai retenu Oh Mon Cake, troisième petit café que nous avons fréquenté tout prêt du Palais Royal, pour son rapport qualité-prix défiait vraiment toute concurrence ! Personnellement j’ai eu une petite préférence pour les produits du brunch : j’avais choisi un fromage blanc avec des graines de chia, de la banane et du caramel, un combo gagnant pour moi ! Par contre il faut croiser les doigts pour avoir une place pendant l’après-midi

 

  1. Les restaurants

Nous avons été plutôt raisonnables en matière de restaurants. Que voulez vous il est important de gérer son budget, surtout quand il est serré ! Le jeudi soir, après le spectacle de danse (voir la 3ème partie de l’article), nous avions trop la flemme de rentrer nous préparer à dîner et j’avais personnellement envie de profiter un max, notamment de la nuit parisienne ! Ma meilleure amie connaissait un joli resto abordable près de Nation (station Picpus exactement). Le Cosy, de son petit nom, répondait parfaitement à nos attentes de la soirée. Elle a pris un Hamburger et moi une Salade César. Et OH MY les portions étaient vraiment énormes ! On s’est l’une comme l’autre régalée. En plus le cadre était vraiment sympa mêlant ambiance de café parisien typique et touche de modernité. Le service fut irréprochable. C’est un endroit que je vous recommande en tous points.

 

Deuxième grande découverte culinaire lors de nos pérégrinations près de Barbès. Encore une fois, ma meilleure amie nous a emmenées dans un super endroit ! Elle s’y connaît en endroits où se restaurer (je vous la recommande aussi ndlr – Leslie si tu passes par là). Ce fut très inattendu puisque je ne pensais pas manger oriental à Paris (Restaurant La Môme Rue Stephenson). Mais franchement on s’est littéralement – désolée d’avance pour l’absence de glamour – pété le bide ! Nous avons toutes deux pris un Tajine, le mien était : kefta de bœuf et lentilles. Je me suis régalée, même la semoule était bonne ! PAR-FAIT ! Cela nous a tenu au ventre tout l’après-midi. Et c’était nécessaire compté des 15 km que nous avons parcouru ce jour là !

thumb_IMG_1952_1024

  1. Expos- Spectacle

Ma priorité pendant ce séjour était de profiter de ma meilleure amie. Nous avons préféré profiter de la ville en marchant plutôt qu’en visitant musées et châteaux d’autant plus qu’elle comme moi avions une bonne vision d’ensemble des endroits à voir à Paris.

Cependant, le dimanche s’est avéré être la journée idéale pour aller observer une jolie expo. Nous avions en tête le Musée des Arts Décoratifs. Donc après notre brunch (oui chez nous la bouffe c’est important !) nous avons décidé d’y aller faire un tour. L’entrée est gratuite pour les moins de 26ans n’oubliez pas ! C’est pour cela qu’on a pu toutes les faire. Nous avions hâte de voir l’expo sur L’Ecole des Loisirs une collection de livres qui a bercé notre enfance et nos couchers.  Sur le papier c’était vraiment une exposition qui était supposée nous convenir mais sur place nous fûmes quelque peu déçues. Pas assez d’information, pas assez d’interaction, pas assez de livres. Dommage, c’était là une expo qui ne tenait pas vraiment ses promesses.

thumb_IMG_1968_1024

Autre exposition du Musée des Arts Décoratifs : Les Papiers Peints de Pierre Frey. Voilà une idée qui séduisait l’amatrice de design que je suis. C’est vrai qu’on en a pris plein la vue avec les couleurs, les motifs, l’ambiance créée par ces panneaux de tissus suspendus. Mais encore une fois cela manquait de son et de musique. Vous l’aurez compris j’aime les expositions TOTALES où l’on retrouve textures, visuels et sons car j’aime le divertissement aussi !

Nous avons fait un détour par De la Caricature à l’Affiche, honnêtement les affiches et publicités retrouvées méritaient le détour, mais je crois qu’il fallait vraiment venir voir cette exposition avec ses grands-parents pour avoir une idée de l’époque, à travers leur témoignage. Il manquait du contexte à cette exposition.

Pour finir, ce qui est ironique puisqu’en fait nous avions commencé la visite du musée par là, la collection de bijoux. Ces joyaux de tous les pays ont démontré que se parer est propre à la nature humaine et que les dorures et le faste permettent à l’homme et à la femme de se construire une identité, de montrer leur statut dans la société. J’ai trouvé cela particulièrement intéressant d’autant plus que les pièces récoltées et collectionnées avec minutie étaient mises en valeur par des espaces complètement plongés dans le noir. Je suis tombée amoureuse des émeraudes et des saphirs. J’ai été choquée devant l’inventivité de certains orfèvres. Nous en avons pris plein les mirettes !

Par ailleurs et encore une fois grâce à mon amie, j’ai assisté à un spectacle de danse au Théâtre National Chaillot. Mon enthousiasme était palpable parce que je savais qu’il s’agissait de danse contemporaine présentée par 22 danseurs de l’Opéra de Bordeaux. Plutôt pas mal, non ? Le titre Pneuma n’était pour moi guère porteur de sens, donc je m’attendais à à peu près tout.

On ne peut pas nier, la qualité et le travail qui a été mis en œuvre par les danseurs et le metteur en scène : costumes blancs et noirs, minimalisme, jolis portés. Mais, pour ma part, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. Les moments plus actifs, bien rendus par une musique entrainante, étaient prenants. Malheureusement, je déplore beaucoup trop de passages à vide, qui tendent à nous hypnotiser plutôt que nous séduire. Je suis sortie avec un avis très mitigé sur la question.

thumb_IMG_1942_1024

Voilà donc pour les endroits qui ont animé mes aventures parisiennes ! Si vous connaissez les endroits où si vous avez vous aussi assisté à des représentations culturelles, n’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires !

Mille baisers lyonnais <3

Signature-grandes-assumees

Un commentaire

  1. […] et de plasticienne. Il y a une semaine nous avons décidé d’aller voir l’exposition. Depuis Paris j’avais très envie de retourner voir des expositions, découvrir de nouvelles œuvres et faire […]

    28 mars 2016
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

juillet

avril

février

décembre

novembre

octobre

juillet

mai

février

décembre

octobre

septembre

avril