Je t’aime moi non plus #1

IMG_0890Pas pour parler d’amour mais pour parler de sport.

Il faut quand même reconnaitre que cette fille est très douée:

Flashdance – Maniac

Ma relation à l’effort physique a toujours été compliquée. Dans mes souvenirs, il n’y a pas de fragments retrassant l’amour pour un quelconque sport. Ce n’est pas faute d’avoir essayé de m’y convertir mais dès que je commençais quelque chose il fallait que cela prenne fin rapidement. Parfois je n’y étais vraiment pour rien et parfois je voulais vraiment clore l’activité (si je puis dire).

Honnêtement je regrette de ne pas avoir profité de mon enfance et adolescence pour faire du sport. C’est vrai quoi, les parents qui nous offrent des cours/séances, et le temps qui ne manque pas, c’étaient de vraies aubaines. Mais que voulez vous… celles qui comme moi ont eu des problèmes de chevilles savent de quoi je parle. Un des inconvénients majeur des poussées de croissance qui ont fait que je suis si grande, est que les ligaments étaient sans arrêt sollicités et donc fragilisés : 5 entorses et 1 cassure de l’os de la malléole entre mes 6 et mes 10 ans ! Et à chaque fois la même rengaine, le plâtre, les médecins, les atèles et les séances de rééducation fastidieuses. Bref, autant de problèmes qui interrompent une année sportive.

Ensuite, il a eu ce dégout du sport dû aux réactions des gens. Les filles grandes comprendront… « Ah mais vous vous faites du basket » « Ah ben non ». Et bien oui ce n’est pas forcément agréable quand les gens que tu croises dans la rue n’ont que ces mots là à la bouche. C’est tellement bourré de clichés. Et globalement c’est ce que je reproche au sport. Lorsqu’on est enfant on nous inscrit à la danse plutôt qu’au hand ou au foot. D’ailleurs, mon père voyait plutôt d’un mauvais œil que je me lance dans un sport de contact, comme je le désirais au collège. Pour le cheval ce fut la même chose, non seulement c’était trop onéreux mais en plus là encore beaucoup de clichés persistaient et mes parents ne désiraient pas m’initier à ce monde là. Du coup, et parce que ma mère était déjà danseuse, je me suis lancée dans le Flamenco. J’aimais les galas, les costumes, les musiques et les chignons mais c’était la rigueur des professeurs qui ne me convenaient pas et mes camarades… Difficile de s’intégrer dans un groupe déjà formé qui plus est quand on est grande débutante et grande tout court. Mais j’ai quand même tenu cinq ans ! (petite victoire personnelle)

S’en sont suivis les cours de Jazz, de Zumba (à l’époque où ce n’était pas du TOUT populaire), de body-combat et tout le reste. Même constat à chaque fois : c’était ennuyeux à mourir et en plus je me faisais lyncher par les autres participants : « T’es vraiment trop grande ! » « Tu cours pas assez vite ! » « Tu devrais arrêter de porter des baskets, ça te fait des pieds immenses c’est moche ! ». J’ai décidé d’arrêter les dégâts, déjà que je devais endurer la course de relais ou encore la gymnastique en cours de sport au lycée ahah.

J’ai redécouvert le sport en Fac après deux ans de prépa à être enfermée à rédiger des dissertations. Le badminton et la natation ont été mes bienfaiteurs. Je me suis mise à adorer le vendredi justement parce que j’y remuais bras et jambes à l’occasion de ces séances de sport. Malheureusement, cela n’a pas duré puisque je suis partie vivre un an en Angleterre. Alors vous allez me dire « mais tu aurais pu continuer là-bas ». Oui, oui, sauf que sans l’amie qui m’accompagnait en France, je fus prise d’une de ces flemmes… Et c’est comme cela que je me suis ramollie. Le retour en France ne m’a guère permis de reprendre les cours car mon emploi du temps ne le permettait pas à le début de la fin !

Bref ! Tout ceci n’était que l’introduction puisque je vais vous parler du programme sportif que je viens d’adopter. Comme tant d’autres bloggeuses je confesse, j’ai succombé au TopBodyChallenge. C’est un programme en douze semaines qui promet des résultats probants, photos à l’appui partout sur l’internet. Ce qu’il y a de bien, surtout pour quelqu’un d’un peu flémard comme moi, c’est que tout est super bien expliqué. Le renforcement musculaire, au moyen de 30 minutes, se fait trois jours par semaine. Sur le pdf du programme les exercices à faire pour chaque jour sont détaillés et c’est très très clair et varié. Pas de quoi s’ennuyer entre les sumo squat (ma bête noire), les bridge, ou les side kick. Pour le moment cela ne fait qu’une semaine que j’ai commencé le programme mais sans mentir je me sens déjà plus tonique, les courbatures en sont la preuve ah ah. Le truc avec ces exercices c’est qu’à la fin on en redemande. Je comprends que les gens puissent devenir accro au sport. Cependant, j’ai décidé de ne pas suivre le programme nutrition qui va avec car je considère que je mange assez sainement et équilibré. De plus, je ne veux vraiment pas me priver des produits que je préfère comme le fromage ou les gaufrettes au miel ! Du coup je continue, j’ai hâte de réaliser la séance de demain qui s’annonce tendue.

Le but ce n’est pas particulièrement de maigrir mais surtout de me tonifier pour pouvoir aborder l’été et la rentrée de septembre au top !

Bravo à vous si vous êtes arrivés jusque là, c’est que vous aviez du temps !

Des bisous.

Xxx

Jade

Signature-grandes-assumees

5 commentaires

  1. la lykorne a dit:

    Héhé, je suis arrivée jusqu’au bout sans difficulté, le sport, c’est un sujet qui m’intéresse, j’adore en faire 😀 😀 !! Je connaissais les programmes Freeletics qui apparemment son très sympas et où tu es dans une communauté ou les gens t’encouragent, c’est plutôt motivant, mais je n’ai jamais entendu parler du top body Challenge, il faudra que je regarde ça de plus près ! Bisous

    27 mai 2015
    Répondre
    • jadelpf a dit:

      C’est vraiment bien fait, j’en dirais plus à la fin de la semaine dans un autre article! Merci pour ton commentaire chaleureux, ça fait plaisir :)
      xxx

      27 mai 2015
      Répondre
    • jadelpf a dit:

      Merci beaucoup :)
      xxx

      27 mai 2015
      Répondre
  2. […] je n’étais pas vraiment une grande sportive – comme je vous l’avez expliqué dans le premier article à ce sujet – mais désormais je peux dire que j’aime la musculation. De fait, j’ai vraiment adoré […]

    25 août 2015
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

décembre

novembre

septembre

juillet

avril

février

décembre

novembre

octobre

juillet

mai

février

décembre

octobre

septembre

avril